L'histoire


Le mystère, la sensualité et le charme magique de la beauté méditerranéenne. Voilà ce qui résume le mieux l’ADN d’ANDRES SARDA aujourd'hui. Cette marque exclusive célèbre une féminité libre et triomphante, soulignant l'élégance qui se cache en chaque femme.  

Barcelone, fin du 19e siècle

L'histoire de la famille Sardá dans le secteur du textile commence à la fin du 19e siècle. L'entreprise fabrique à l'époque des mantilles en dentelle de grande qualité. Dans les années 1960, Jackie Kennedy portait une mantille SARDA lors de sa visite au Vatican. Avec cette photo de Jackie en couverture du Life Magazine, SARDA bénéficie pour la première fois d'une visibilité internationale.

1962 : Changement de trajectoire

Lorsque le port de mantilles dans les églises cesse d’être obligatoire, la famille Sardá commence à utiliser la dentelle dans d’autres domaines de la mode.

1962 marque un tournant décisif dans l’histoire de la marque. Né à Barcelone en 1929, Andrés, le fils du fondateur, se lance dans la lingerie. En pleine période de dictature franquiste, la collection brise les stéréotypes. Les concepts mettent brillamment la femme en valeur, pour son plus grand plaisir, tandis que les innovations technologiques lui offrent un confort sans précédent.

Méditerranéenne dans l’âme, Barcelone est le berceau créatif de la marque. C’est là qu’elle forge son identité et son style. Artisanale, séduisante mais portable, la signature ANDRES SARDA est reconnaissable entre toutes.

Les années 1970 : Élargissement de la gamme

En 1970, ANDRES SARDA présente sa première collection balnéaire, à laquelle elle applique tous les codes de valeurs et de style de son univers lingerie. Le but est de faire en sorte que la femme se sente sûre d’elle et totalement séduisante. La nouvelle ligne rencontre un succès immédiat, immortalisé par le photographe britannique David Hamilton, à qui est confié le shooting de la campagne.

La période Hamilton 1976 – 1979

Andrés Sardá demande à David Hamilton de s’occuper de ses campagnes de lingerie. Le résultat est spectaculaire : une série de portraits dans des tons pastel, pleins de délicatesse et de douceur, réalisés au moyen d’un éclairage tamisé pour un rendu idéal des traits féminins. Une esthétique intime et fragile qui crée la surprise et dépasse les attentes de la marque.

La tradition familiale se poursuit

Núria, la fille d'Andrés, rejoint l’équipe de création et de design. C'est le début d'une étroite collaboration entre père et fille.

2008 : Barcelone se tourne vers l’international

Le groupe multinational de lingerie Van de Velde acquiert ANDRES SARDA pour compléter son portefeuille de marques.

La création reste basée à Barcelone, sous la supervision de Núria Sardá, mais l'entrée dans le giron de Van de Velde ouvre la voie à des synergies au niveau de la chaîne d'approvisionnement qui permettent à la marque de faire des économies d’échelle et de s’étendre à l'international.

Des collaborations porteuses de qualité

Dès le départ, la maison s’est attachée à construire des synergies et à développer un réseau relationnel essentiel. De fructueuses et créatives collaborations ont ainsi vu le jour avec de grands noms comme Roche Bobois, Julianne Moore dans le film Savage Grace, Panama Jack, Rossy de Palma et Swarovski. Parallèlement, des artistes de renommée internationale comme Lady Gaga et Shakira ont été vues avec des sous-vêtements ANDRES SARDA.

Un palmarès de récompenses

2005 : Créateur de l’Année. Salon International de la Lingerie, France

2008 : Prix d’excellence pour l’ensemble de sa carrière. Elle, Espagne

2009 : Prix d’excellence pour l’ensemble de sa carrière. Es Moda, Barcelone, Espagne

2013 : Prix d’excellence pour l’ensemble de sa carrière. Prix Marie Claire de la Mode, Espagne

2014 : Prix d’excellence pour l’ensemble de sa carrière. Barcelone, Espagne Créateur de l’Année. Salon International de la Lingerie, France

2015 : Premio Nacional de la Moda, remis par S.M. la reine Letizia d’Espagne